Tel Us about your experience to date :
Type of presentation ?
Duration ?
Context ?


What makes a good presentation ?
To know what ur talking about, not to be hesitant, u’v done some research before, in english.
Vocabulary, words necessary
There must be some interaction, By asking questions, Makes sure that they understant what u’r saying. Keep the eyes contacts,
Speak loudly, be clear, u must be very slow, not hesitate to repeat things.
Try not to be static, u have to move, using ur hands to show, body language.
Sound anthousiastic (go to say this to english people…)
Try to look a bit professionnal .


10 biggest mistakes
He keeps reading his notes
Don’t talk to someone in particular in the public, do not exclue the public.
He hasn’t got the very professionnal look. Doesn’t respect the dress code.
Doesn’t move, very static
He doesn’t use his power point
3slides of powerpoint, 1
st his name , 2nd, the graphic & the charts are not clear, black & white no colors.
Doesn’t look at the audience
Monotonous voice, not vering anthousiastic, so he is kinda boring.
Uninteresting powerpoint, it doesn’t bring any additional informations.
Don’t use ur finger when u want to show something on the slides, use laser or pointer




1)Chose between A power point presentation
< A french city or site
< 10 mns, 5 to 10 mns questions.

< A quick history of the city
< The places of interest
> Situate on a map
< important person
< events in the city

< things concerning the local culture, gastronomy, Wines, local customs,
> how to get there, , from paris for exemple ; from england.
< where to stay, hotel, gîtes..
< how long u need to spend to visit the city 
< when is the best time to go of the year.
< specific industry, activities

Few tips :

2) To make a presentation outside, in Cambrai Specific place in cambrai
> A guided visit or a Tour
10 to 15 minutes.



C2, deux derniers heures de cours. (4/5 de la notes)
Questions de cours & Cas pratique. Il y aura également une note de contrôle terminal
Faire un exposé , présenter un carnet de bord de projet. (1/5)
Utilisé en projet tutoré & Stage, au moins un outils vue en cours de gestion & management projet.

Présentation du sommaire, Méthodologie de projets
1) Qu’est ce qu’on ententd par projet ; Définition, projet manageable, projet & Opération.
2) Mise en situation.
3) le chef de projet : Rôle qualités et démarche globale
4) Démarche générale de pilotage de projet. : Étude initialisation, plans d’action conception.


1) Qu’entend t-on par projet ?
Ce n’est pas nécessairement lié au secteur culturel. On utilise les mêmes outils partout, cela dit il y différents type de projets , projet informatique, ingénieurie industruel, projet de dvp de produit, projet d’ingénierie de service, projet événementiel, projet internationaux.
Def sens commun  : est un souhait ou une invention, un rêve ou une simple vue de l’esprit. Il n’est qu’une idée ou une anticipation

Définition de projet : ”Image d’une situation d’un état que l’on pense atteindre , dictionnaire robert ,
Ce que l’on a l’intention de faire (dictionnaire larousse.)
Molière : Et le projet est long , du projet à la choses (Dorinne) 

Le projet appelle donc ! Une action de définition pour tracer un chemin allant de l’idée à l’objet
Mais aussi et surtout ,
une action mise en œuvre pour réaliser l’objet attendu, souhaité (on parle alors de management, projet manageable.)
Passage d’un rêve à une réalité,

b)Quel est la définition d’un projet manageable ?

Définition de L’association francophone de management de projet :
”Ce que l’on entend par projet manageable ; le projet ménageable est un ensemble d’actions à réalisé avec des ressources données, pour satisfaire un objectif définit , dans le cadre d’une mission précise, et pour la réalisation desquelles on doit identifier non seulement un début, mais aussi une fin. ” [!] à savoir au mot prêt.
Définition de l’association française de normalisation : « Le projet manageable est un processus unique, qui consiste à un ensemble d’activités coordonnées et maîtriser , comportant des dates de débuts et de fin, entrepris dans le but d’atteindre un objectif conforme à des exigences spécifiques incluant des contraintes de délais, de coût, et de ressources. [!] à savoir au mot prêt.

-Processus unique
-Activité coordonnées et maîtrisées
- date de début, date de fin
- atteindre un objectif
- Exigences spécifiques
- Contraintes , délais, côuts et ressources

Objectif autonome, besoin spécifique, il est forcément innovant, et il comprend un ensemble d’action cohordonées qui fait appelle à différentes compétances et ressources pour atteindre un but.
Complexité & unicité.

- complexité > Un projet n’est pas nécessairement compliqué mais complexe. Il doit faire appelle à des ressources, à des moyens, et à des compétences qui ne sont pas placé sous une seule et même autorités. Ces ressources, ces moyens et ces compétences doivent être coordonnées afin qu’ils puissent travailler ensemble à l’atteinte d’objectif du projet. On est pas dans la complexité technique mais dans nécessité d’organiser & motiver, de faire travailler ensemble des acteurs & des compétences dont les intérêts sont parfois très divergents.

>Il est unique car il n’existe pas deux projets identique.
Malgré des similitudes, chaque projet comporte des novations. D’où la nécessités de définir un processus complet de réalisation du projet, de son lancement à son aboutissement.

+3 caractéristiques

╬ Nécessités d’une structure non permanente et spécifique , qui fait appelle au ressources de la structure permanente.
╬ Nécessités d’un langage commun compris de tout les acteurs.
╬ L’identification du maître d’ouvrage et du maître d’oeuvre.


Maître d’ouvrage= Destinataire de l’ouvrage.
Maître d’œuvre = Réalisateur de l’ouvrage.

c) Différence entre projet et opération.
Le Project management body of knowledge PMBOK du PMI : Project management Institute.

Explique très clairement les différences entre projet & opération.
Diffère en premier lieu parce que les opérations sont permanente et répétitive ,alors que les projets sont temporaire et unique.
Il existe néanmoins bcp de points commun. Les travaux réalisé par les entreprises, sont réalisé par des personnes , programmer , ordonnancer et soumis au fonctionnement de l’entreprisses, au niveau des recources notamment, humaines & financières
La différences étant que pour les opérations, nous avons un processus commun, et que pour le projet, le processsus de déroulement es spécifique au projet.
Ex : la facturation est une opération, le processus est le même chaque année même si les résultats diffère.
Le processus de déroulement de projet est spécifique au projet.

CCL : un projet est un ensemble d’action ou d’activité, entreprises dans le but de répondre à un besoin définit dans un délait fixé, et dans la limite d’une enveloppe budgétaire.



II) Mise en situation.1 
Vous êtes directeur d’une association de promotion de l’art contemporain, votre président vous suggère de préparer un colloque sur la médiation de l’art contemporain. Vous devenez donc chef de projet.

Ce colloque se tiendra dans 6 mois (10 fevrier 2015) dans vos locaux.

Sans vous occuper de la gestion financière, ni de la gestion humaine pour l’instant, il vous demande à ce jour de cibler les différents étapes qui permettront de finaliser ce projet. Pour chacune d’elles essayer de détailler son contenu
2 personnes sur ce travail .

Phase0 Etude, avant Projet, Analyse du contexte, structure associatiove dans le domaine de l’art contemporain, petite taille, peu de personnel, peu de moyen financier.)
Phase1) initiation.
Objectifs : Vers quelle situation désire-ton aller
Organiser un colloque d’une journée sur la médiation de l’art contemporain.
Utilisation de l’hexograme de Quintillien.

Phase2) plan d’action conception Tableau de bord, liste de tâches , planing de gantt , methode pert

Phase 3) Mise en Oeuvre.

Phase 4) Pilotage, suive des indicateurs et bilan des actions.

Phase5) Evalutation des effets, le public a t’il été satisfait, a t’on réuni le public souhaité ?
Qu’elle fut la qualité de l’intervention ? SWOT.


III) LE CHEF DE PROJET 
> a) le rôle,
b) les qualités,
c) Savoir ce qu’on met derrière gestion & management de projet,
d) ré-insisté sur la démarche globale de projet.


a) Le chef de projet est le représentant de la maîtrise d’œuvre (celui qui réalise) la personne morale qui réalise l’ouvrage , à ce titre il a reçu délégation, il est donc responsable de l’atteinte des objectifs définit par la maîtrise d’ouvrage. (il en est le propriétaire.) Et accepter par la maîtrise d’œuvre.
Les processus mis en œuvre sont au sein d’une « Équipe projet » constitué par la maîtrise d’œuvre. Les activités étant supervisé par le chef de projet. 

Le chef de projet doit avoir une vision globale, Responsable de la coordination & relation humaine. , il doit pouvoir conté sur son équipe , l’animer et la motivé. Il ne peut pas être spécialiste en tout et doit donc pouvoir compter sur les gens plus compétents en ce domaine. Il lui faut guider et coordonné les activités de l’équipe. Néanmoins il n’a pas toujours le pouvoir de choisir les membres de l’équipe, cela peut devenir une difficulté.

Son rôle est de piloté le projet du début à son terme. En surveillant continuellement l’avancement et les changements d’objectifs. Intégrer toutes les actions à exécuter dans sa prévision , coordonné les processus de gestion, à savoir gestion des objectifs,(contenu, coût, délais, qualité …) Gestion des dvpms techniques(Etude , réalisation, contrôle et mise en œuvre.) & Gestion des moyens (Humains, financier, communication, ) Enfin, son rôle est de participé avec le maître d’ouvrage, aux actions de décision. Décisions stratégiques lié aux risques, aux ressources humaines, + prise de décision correspondant à son niveau de responsabilité.  

Exposé : 20mn (en 1h deux exposé)
+ épreuve final , fond à l’écrit

18eme siècle -histoire moderne.
La révolution française, approche renouvelé (-10 séances)
Histoire économique, sociale, politique, culture (artistique )

Séance n1 ) La révolution française, quelles thématiques ?
) La révolution française et la bande dessiné

Séance n2) La révolution française au cinéma

Séance 3&4) Les origines de la révolution (à travers la bande dessiné )
-La marquise des lumières

Séance n5) La femme sous l’ancien régime.
La femme sous la révolution

Séance 6) Activisme féminin & militantisme féministe pendant la révolution ** !

Séance 7) Aux armes, le recours des femmes à la violence.

Séance 8) La réaction des hommes face aux revendications des femmes pendant la révolution

Séance 9) Images, représentations & symboles de la femme sous la révolution.

2 notes pour l’exposé, 1 à l’écrit & 1 à l’oral.
Sur le contenu de l’exposé , Qualité de la rédaction : Orthographe, clarté „„ 3 points

Introduction > 5 points
Phrase t’attaque, une phrase pour amener le sujet, trouvé la modernité du sujet -comment bla bla , est il encore d’actualité. 1 pt
Définitions des termes du sujet : 1pt, décortiquer chaque mot, réflexion sur le sujet & le contexte -la révolution.
Présenter les auteurs utilisés dans le développement -1pt. (présenter auteur œuvre biographie.)
Problématique 1pt
Annonce du plan 1pt

Phrase d’intro
Exposé une idée, un exemple -toujours. Cité fait & date.

Analyser des documents (préciser la page, quand et ou dans l’histoire…
Phrase de conclusion
Transition.

5Pts

Contenu scientifique , cohérence, intérêt des idées et des citations, … 7 pts.

————————————————————————————————————————————————————————————
Qualité de l’oral, clarté & ton de la voix 4 points
Capacité à se détacher de nos notes 4,5 points
Utilisation du tableau 3 points
Documents à étudier, 3 grandes parties, projections de doc powerpoint (2 a 3 docs.) 4,5 points
Temps imparti Respecter l’équité entre les parties. 4 pts

+ 2 Evalution écrits (séance 5 & séance 10) 30-45 minutes sur les questions de cours. Coef 1 pour chaque notes.


Les lumières à l’origines de la révolution
Les images contrasté du roi
Les images critiqué de la reine 
La femme sous l’ancien régime 
Activisme féminin
Olympe de gouge à travers le média bande dessiné
Le recours des femmes sous la révolution
Anais personnage du manga„,
Tome2
Les hommes
La caricatures (..?)
Jacques louis david un peintre en révolution
Patriote en scène , théâtre de la révolution.



I ER CM : la révolution française quelle thématique ?

I) Querelle d’historien sur la question révolutionnaire.
1) les maîtres à penser ; De L’IHRF (institue d’histoire de la révolution française.)

Institue issue de la sorbonne, la seule structure spécialisé en france spécialisé sur l’étude de la révolution française. Fondé en 1937 par un certain George Lefebvre , en poste jusqu’en 1945
L’objectif était de commémorer le 150eme anniversaire , 1939.
La guerre met en sommeil cet institue, et il faut attendre 1956 , Reinhard à la tête de l’IHRF.
Il donne de l’influence à l’institue, connu pour sa bio sur Lazare Carnot -spécialiste de la question militaire

Les anciens élèves de Lefebvre explore l’histoire sociale, Albert Soboul -il succède à reinhard en 1967 devient directeur de l’institue jusqu’en 81. Il intéroge la politique de la periode révolution
Girondin & montagnard, colloque de 75.
Membre du comité centrale du PCF. On lui doit une thèse sur les sans culotte, sur laquelle il applique une grille de lecture Marxiste.
Pour lui la révolution est une révolution bourgeoise contre la noblesse, une transition du féodalisme vers le capitalisme. C’est donc synonyme de progrès vers la vrai lutte final
La révolution est l’expression d’une révolte des masses populaire.
La terreur est d’après lui, le fait de circonstance , selon laquelle la terreur est justifié par l’assiègement des ennemi de l’intérieur. Le peuple ne porte pas en lui même une violence particulière.
Critique possible lié à la chronologie , le moment de la terreur n’est pas lié au menace les plus forte.

En 81, michel Vovelle lui succède. Lui aussi appartient au courant Marxiste. On lui doit une réhabilitation de la figure de l’acteur individuel. L’individu à toute sa place pour expliqué la tournure des événements , il incarne l’aspect culturel de la révolution , Il joue un rôle important dans le bicentenaire de la révolution.
Ils mènent une lutte contre le courant révisionnistes. Ecole fondé par françois Furet, ancien membre du PCF (repenti ) , il critique l’IHFR, avec un livre de 1965 , ”la révolution française” Avec denis richet , inspiré par Cobban. Cobban estime que la révolution française est sûr évalué , et n’a pas changé tant que ça la société française. Il va plus loin dans sa grille de lecture. Il défend l’idée d’une révolution des élites qui a déraper. Modernisation de la france entamé avant la révolution , modernisation par le haut. La révolution viens perturber le cours du changement global.
Il transforme L’EHESS (françois furet) , en 75 en institue critique, de lecture de texte postérieur de la révolution.
Il s’intéresse à Augustin Cochin. Il relève des prémices de la terreur dès 1789. Il perçoit une résonance de la terreur dans le phénomène révolutionnaire, la révolution c’est forcément l’oppression. Racine du totalitarisme.


Dans sa sinthèse de 90, ”la révolution 1770-1880” de turgo à jules ferry. Il montre la continuité entre l’ancien régime et la révolution. Elle ne prend fin qu’avec les républicains opportuniste (qui sont des démocrates.)


Depuis les années 2000,
Terreur & Vendée , selon jean -clément Martin. Il est le directeur de L’IHRF de 2000 a 2008.
Il a ouvert le chantier de la ”contre révolution” & celui de la ”violence dans la révolution”
2006 > violence et révolution , Sur la naissance d’un mythe national.
2012 > la machine à fantasme , relire l’histoire de la révolution.
Nouvelle histoire de la révolution française. (?)

Lui & François lebrun , pensent que la terreur , serait un état d’esprit. Imputé à Robespierre.
On pourrai attribuer aux comités de salut publics et ?
Ces comités étaient animé par une forte théorie du complot.
Il existerai des terreurs provinciales (Lyon nantes bordeau)
Au printemps 94 , centralisation de la terreur.
> le cas propre de la vendée. (en tant que lieu de mémoire.) Il y a une idée selon laquelle les opérations de la république = génocyde en vendée. Massacre de nantes. Bla bla bla.
D’après lui, on ne peut pas parler de pré totalitarisme , car ces violences sont typiques de l’ancien régime.” Il y a bien eu des batailles abominable mais pas de génocide, caractéristique de guerre civil.”

Il a aussi étudier le procet de Carlier après la chute de Robespierre.
D’après jean-clément martin nous sommes aveuglé par une mémoire bleue (noble)
La mémoire est manipulé par les riches qui en vient à faire oublier les massacres des vendéens envers le peuple.

b) Encore et toujours la terreur , mais pas seulement.

Timotey Tackett -2004, le roi s’enfuit.
1997 -par la volonté du peuple.

D’après lui , tout commence avec les fuites à Varennes , partisan de dire que la violence n’est pas intrinsèque à la révolution.

Anney Journan
2004 – la révolution , une exception française ?
D’après elle, la terreur se déclenche spontanément , lié à un état particulier de la france, Les violences sont consécutive d’une perte de cadre rigide. 

3)
Patrice Gueniffey , héritier de Furet. ,

En 2012, pierre Serna , directeur de L’IHFR. ”Pourquoi faire la révolution” , renouvelé les origines et l’interprétation de la terreur,

recherches sur études autour du directoire &histoire colonial, les lieux de sociabilités.

Gender History , Jean-Clément Martin.


III) La révolution à la conquête du grand public.
a) les revues de vulgarisations scientifique.


Dossier n8054 , ”la révolution” > documentation photographique.
Géo-histoire n’05, octobre novembre 2012.
Les collections de l’histoire « «  la liberté & la terreur” Femme allégorie
N’60 > aout 2013, « Dix années qui ont changer le monde » (> Robespierre & le peuple des femmes bras tendu,..)
n’ 377 > L’histoire ”la révolution et le peuple” (mort au bout d’une pique)

b) Bandes dessinés & révolution.

Olympe de gouge , 2012 
Bd biographique, 487 pages, casterman. Chronologie, notice biographique , documents..
Catel (muller) dessin , en 2009 elle publie Rose Valland (une femme qui protégeait le patrimoine français) &
Bocquet.

Le ciel au dessus du louvre. 2009. 
Scénario : jean claude Carrière & dessin : Bernar yslaire
Plongé sous la révolution. L’angle de la représentation de la révolution , marie art & histoire -aout 93 à juillet 94. entre terreur & spiritualité. Basé sur jacques louis david, sur son engagement politique et ses rapports avec Robespierre.
On s’intéresse à l’impossible réalisation de deux tableau, celui de l’être suprême et d’une commande de la mort du jean barra.
On parle du danger de contre révolution.
David a voté la mort du roi, il est le président de la commission d’ interrogatoire.
Robespierre est décrit comme un obsessionnel de la spiritualité laïque : Rattachement du peuple autour de l’être supérieur. 7Mai94 : on invente le culte de l’être suprême. Le 8 juin fête de l’être suprême.
Dans le contexte de cette fête de l’être suprême david doit présenter un tableau de l’être suprême ce qu’il n’arrive pas à faire.


Réquisition du louvre, ouverture du musée , on vire les anciennes œuvres et on accueil les peintres contemporains

Marrat, martyr de la révolution. Exemple de patriotisme et de vertus 

Archéosite

Visite à l’archéo’site.
 
Le métier de tissage (époque carolingienne) : découverte attesté par les trous de poteaux, on en a déjà des traces 3000 ans avant JC, Cours Saintôle (nord.)
Endroit appeler le gynécées, nom donné au appartement des femmes dans la grèce antique.
Metier à Tisser composer de 2 Paufourches (les 2 barres verticales) & 2 barres horizontales dont la barre centrale est appelé barre de Lisse.
6 étapes pour le tissage :
I)La tonte, qui se fait à l’aide d’un ciseau appeler ”la force”
II)Le nettoyage, en prenant la précaution de ne pas retirer la graisse de l’animal qui s’appelle le suin.
III)Le Cardage, opération pour enlever les impuretés de la laine, qui vient du mot Cardon, mot picard qui veut dire Chardon. A l’origine cette opération s’effectuait à l’aide de planchette de bois sur lequel les chardons étaient attachés.
IV) Le filage, suspendu sur les barres et tendu par les pesons (pierres qui servent de poids , et atteste par ailleurs de l’existence de ces ateliers de tissage sur des fouilles.)
A l’origine on utilise un fuseau & une fusaïole, puis par la suite, le rouet.
V) Ensuite vient le tissage, Une fois au dessus et une fois en dessous, à l’aide d’un peigne d’os et d’un bâton en bois (allène) Par la suite on manœuvre des barres pour croiser les filles avec une bobine en son centre (le fil de trame.)
VI) Enfin la teinture, qui s’effectue avec des plantes Tinctorales, dans une cuve d’eau à 55 degrés, on utilise du garance pour le rouge, pastel pour le bleue et de la tanaisie pour le jaune. (pour le fixatif on utilise sois de l’alun de potasse ou de l’urine de cheval.) 

Lundi 22 septembre, 10h-12h , bureau du diocèse de Cambrai
21 Octobre, mardi matin, 10h-12h : //

Conservation préventive :

Conservation avant tout des objets, visuels & tactiles, pour pouvoir transmettre. Et qui dis transmission, dis conservation.
Patrimoine , qu’il soit matériel ou immatériel.
Pour ce qui est du matériel, il y a dégradation lié à organicité de l’objet.
(pour le patrimoine immatériel, c’est plus la perte de transmission de mémoire)

Les dégradations peuvent être lié à : La lumière, la pollution, le climat(humidité & température) , les insectes, la végétation , les champignons, oxydation, & les activités humaines (isolation, guerre, vandalisme pillage destruction, pollution) Ainsi que la poussière.(responsable de départ infection & d’insectes, qui se nourrissent dans la poussière. ) + les animaux (rongeurs + oiseaux , pigeons pie..)

Voir quelles techniques de conservation sur quels supports & quels supports sont touchés par quelles dégradation, afin d’éviter la case restauration.

1) photo de notre-dame.
Souci : Afflux de touriste , touché , marche, usure, Pollution,

Photo 2) Chartres avant restoration, polution rend la pierre noir > Maladie de ”la pierre noire”
une seule possibilité : la restauration.

Photo 3) Restauration de la cathédrale d’Amiens > Valorisation. (Exemple, recolorisation du portail par image numérique.) Remettre en pespective l’objet dans sa periode.
On décape la pierre, avec des ultrasons. + badigeons pour reprotéger la pierre (on a enlevé sa protection naturel. )
Ex à lille, badigeons ocre jaune, utilisé au 17eme, l’oeil du 20 eme très choqué.


Photo4) Monument funéraire avec mousse & pierre noir. Maladie de la pierre noire ,
Beton de mauvaise qualité, (présence d’humidité par capillarité + hauteur.)

Photo 5) tête de saint pierre pourri, > restauration > Perte d’infos (des bouts partent nécessairement.)

Photo 6) Mur brisé, décolement de façade > dangereux (due au matériaux & infiltration d’eau.)

Photo 7) Textile du XIII chinois, champignon vennu désolidarisé la couche pictural du textile.

Photo 8) estampe japonaise sur un papyruss.

Photo 9) peinture musulmane abimé par oxydation.

Photo 10) trop forte exposition par la lumière, brulure oxydation du textile.

Photo11) Végétation intrusive dans un bâtiment/ , néanmoins les végéteaux protège de tout les autres type d’agression, néanmoins elle se nourit de tout les substrât sur lequel elle est posée. Si on la retire, il y a fragilisation.

Photo 12) Vitrail cassé, Destruction des éléments d’information
Photo 13) Inondation de florence, 1966,
Photo 13bis) , trace des inondation sur un musée, on voit la hauteur du niveau d’eau , sur la décoloration du mur.

Photo14) incendie du photo d’Angers , chalumeau sur charpante seche + poussière.
Les pompiers sécurise autour du foyer de feu, eau même autour de l’incendie.

Photo15) allée de bouddha , détruite en 2001_2002.

Photo 16) bouddha de Bannyan. Détruit par les Talibans. On détruit, donc aucune possibilité de reconstruire, on héradique l’histoire passé d’un lieu , attaque du symbole.
La culture est toujours attaqué en premier, on efface la mémoire (comme en 14, détruire les registres)

Photo 17) musée de Bagdad, Pillé par les Indigènes et les américains, fillière démentelé d’amateur d’art, le directeur du MOMA de new york

Photo 18, pompéi, maison des gladiateurs, effondrement. (mauvaise entretien des lieux.)
¨Problème, on est sur des ruines à ciel ouvert, mafia, Pillage.

Solution envisagé : ensevelir, phréot ou Recréer en 3D.

Photo 19) Arc de triomphe de Parlmir , Syrie. , completement défoncé par la guerre.

Photo 20) Mosquée D’allèpe, Bombardé.


Photo 21) Oradour sur glame.
Comment conservé un matériau déjà dégradé, et de le conservé dans cet état dégradé.


Zone de tchernobyl, conserver Pour sa relation entre ”histoire” & ”Naturel” . On surveille pour savoir ce qui va ce passé.









Dès l’antiquité, les bases de la conservation ont été posé par vitruve, dans son œuvre « «  De Architectura”
Jusqu’au XIX 2 solution > Musée sans visiteurs
Ou, le Mettre hors du temps. > Grâce à des dispositifs législatifs & rélementaire Par exemple, Rendre un monument ”monument important.” Ou trésors de france
 L’usage d’un objet à deux intérêt. Sa beauté à tout le monde, son usage au propriétaire, c’est donc dépassé son droit que de le détruire Victore Hugo ( Devoirs bientôt sur ce sujet.)

La conservation est d’abord une pratique insitutionnelle et passive (on met à l’abrit les objets)
Krizztof Pomian= Objet Sémiophore’, l’objet pers son usage, et il n’existe plus en tant qu’objet.
Exemple musée de conservation d’objet historique contemporain ; exemple, tracteur du passé , louché, un faux… On les conserves mais en dehors de l’usage.
On a connu l’objet dans une vie prépatrimoniale, dès l’instant ou il passe dans le musée, il ne sert plus à rien , mais acquiert une valeur patrimoniale.

Selon la loi, certaine collections n’ont pas la même valeur (exemple : collection de france)/

Au XX les pratiques évolue. Un objet, même conservé au musée, se dégrade. Prise de conscience lié au matériaux, On tâche de contrôlé l’environnement direct l’objet de phénomène d’altération . Les questions vont venir des musées ou institution patrimonial .
On a donc une approche différent des objets. On ne veut plus désolidarisé l’objet de sa valeur en tant qu’outils (usage) et de sa valeur patrimoniale. On réas semble les deux avec un discours scientifique , mais aussi dans un musée par des interv auprès des publics, attelier pédagogique, manipulation des objets.

Au XIX : problème de conservation des bibliothèque (lié à l’acquisition des biens de l’église.)
+ pâte à papier, méchanique et artificielle , après 10 a 15 ans, le papier s’affrite, l’encre se barre. Qu’est ce qu’on fait pour ça ? De même pour le parchemin qui se casse, sur des sceaux qui se casse, et s’oxyde.
1931 : L’office international des musées organise à Athènes la réunion des profesionnels de la conservation des monuments à l’occasion de l’achèvement des travaux d’anastylose du parthénon (technique de réassemblement d’un monument en ruine.)

> Chartes d’athènes pour la restauratuib des monuments historiques bla bla 1931
Quelques années + tard, création de l’unesco lié à la 1er résolution.
+ la loi implique un périmètre protégé (500m) pour les monuments historique.
1957 : premier congrès international des architectes et techniciens des monuments historiques de Paris/ Formations pro pour intervernir sur le patrimoine niveau conservation
+ on se sort plus les bâtiments, on les intègres à la ville.


Mai 1964 : 2eme congrès international des architectes et techniciens des monuments historiques tenu à Venise.

5 conceptes 
< monuments historiques
< Conservation
< Restauration
< Archéologie
< Documentation et publication.

1966 : unerso comence une grande campagne internationnale de sauvegarde du patrioine
1975 : Carte européenne du patrimoine Architectural adoptée par le conseil de l’europe octobre 1975 à Amsterdam
1977 ; Cours de formation continu par L’iccrom, les canadiens à la base de la diffusion de savoir sur la conservation

90 > Un certains nombres de coloque  sur les notions de conservation préventive. Créations des institutions spécialisé, 95 Consigne spécifique après sinistre. 98 C2RMF centre de recherche et de restauration des musées de france > toutes ces reflexions amène à la créations d’institutions.

Prise de conscience , importance d’avoir une méthode pour anticipé la conservation curative.
+ « Comment on fait prendre conscience aux publics de l’intérêt de la conservation & qu’il n’y ai pas affrontement public/ Pro)

4 janvier 2002 relative au musées en france/
Conserver, restaurer, etudier et enrichir leurs collections !
Rende les collections accessibles au public le plus large
Concevoir et mettre en œuvre des actions d’éducation et de diffusion visant à assurer l’égal accès de tous à la culture.
Contribuer aux progrès …

Article L452-2 : il est ajouté dans le code du patrimoine.



La déontologie professionnelle.

Valeurs morale, Responsabiliser les membres, sensibiliser et renforcer la confiance du public dans la profession.
Code de déontologie de L’ICOM , en 2002 (seulement pour les conservateurs de Musée)
La notion d’obligation de conservation préventive est institué dans la loi morale , mais pas dans la législation (voir plus haut.)

Circulaire de 2007 26 avril, porte sur la charte de déontologie des conservateurs du patrimoine
Développement des procédures de conservation préventive.

Interogation la semaine prochaine.